Une identité protestante ?

1. Un Dieu de liberté – « A Dieu seul la gloire »
Dieu a créé l’humain libre. Il appelle une libre réponse de chacune et de chacun. Les chrétiens protestants trouvent donc normal et nécessaire que toute société respecte la liberté des consciences. Ils se montrent vigilants à l’égard des systèmes ou institutions qui se croiraient en droit d’imposer des façons de penser et d’agir.

2. Un Dieu de gratuité – « La grâce seule »
Dieu aime chaque femme et chaque homme sans contrepartie, quelles que soient ses qualités humaines ou sa situation sociale. Le protestant est appelé à témoigner auprès de ses semblables de cet amour gratuit et inconditionnel.
Nous cherchons, dans nos paroles et nos actes, à ne pas valoriser les discours de culpabilité, mais de libération personnelle.

3. « L’essentiel, c’est la foi »
La foi naît de la rencontre personnelle avec Dieu. Elle est offerte par Dieu sans condition. Tout être humain est appelé à la recevoir dans la liberté.
Elle permet de faire de chacun de nous des chercheurs de Dieu, et non des détenteurs d’une Vérité absolue qui s’imposerait à tous.

4. Parole de Dieu, « La Bible seule »
Les protestants reconnaissent la Bible comme autorité en matière de foi. À travers les témoignages inspirés qu’elle nous transmet, se laisse discerner la Parole de Dieu. Les textes bibliques dessinent les principes à partir desquels chaque protestant, pour ce qui le concerne, et chaque Église, collégialement, déterminent l’espace de leur fidélité.

5. Se réformer sans cesse
« Les Églises peuvent se tromper » disait Martin Luther !
Les protestants d’aujourd’hui le croient aussi. Ils pensent que leurs Églises doivent toujours porter sur elles-mêmes un regard critique et réformateur.

6. Tous prêtres, tous laïcs – « Le sacerdoce universel »
Le sacerdoce universel des croyants réserve une place identique à tous, pasteur ou laïc, au sein de l’Église.
Le pasteur protestant n’a pas de statut à part dans l’Église. Il y exerce une fonction particulière : celle d’assurer, après une formation théologique, le ministère de la prédication et des sacrements, l’animation de la communauté, l’accompagnement et l’écoute de ses membres, dans un esprit d’unité et d’ouverture